Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:17

Le langage des fleurs

Avez-vous déjà offert des fleurs ? Oui ? C’est bien, mais avez-vous pris soin à la signification de votre bouquet ? Car oui, les fleurs obéissent à un code précis que trop peu de personnes connaissent … Chaque fleur a une signification différente et il vous faudra choisir attentivement votre bouquet en fonction de l’occasion. Pour ne rien simplifier, non seulement les fleurs ont une signification, mais les couleurs aussi ! Ainsi il faudra manier habilement les deux notions pour composer le bouquet parfait. Envoyer des roses jaunes à un couple pour se faire pardonner son retard, c’est provoquer une crise diplomatique (La rose suppose l’amour et le jaune signifie l’infidélité, la jalousie !).

fleurs1

Le cas des roses

Les roses sont certainement les fleurs les plus utilisées. Elles sont employées pour signifier son amour et conviennent donc autant pour votre mère que pour votre copine ou amante. Si vous offrez moins de 12 roses, choisissez un nombre impair, la symétrie du bouquet sera plus jolie. Au-delà de 12, c’est l’inverse, il faut offrir un nombre pair de roses ! Si vous êtes en couples depuis quelques temps déjà, 12 roses sont un minimum et ce nombre est souvent considéré comme le plus approprié pour remercier l’être aimé. Pour plaire, 24 roses sont idéales alors que déclarer votre flamme nécessitera 36 roses.  

Les couleurs

Sans rentrer dans tous les détails, il faut au moins connaitre la signification des principales couleurs. Ainsi vous choisirez du blanc pour souligner la notion de pureté. Vous utiliserez du rose ou du rouge selon que vous voudrez respectivement déclarer votre amour pou votre passion ardente. Le jaune sera réservé à l’infidélité ou la jalousie. Le bleu et le violet sont associés à la douceur et à la sérénité. Quant au vert, il symbolise l’espoir.

Quelques cas pratiques

Nous l’avons vu, déclarer son amour se fait idéalement en offrant des roses. 36 roses rouges ou roses seront parfaites. Mais si vous êtes timide, offrez des violettes, synonymes d’amour secret. Pour souhaiter un prompt rétablissement, vous devrez glisser quelques tournesols dans votre composition, ils sont synonyme de santé. Vous arrivez en retard ? Ce seront des Millepertuis qui seront les plus appropriés. Des orchidées seront parfaites pour célébrer une naissance ou un mariage car elles signifieront la grande réussite. Le muguet peut aussi être employé (il signifie bonheur et réussite). Enfin, pour féliciter quelqu’un que vous admirez, utilisez des Lys ou des camélias blancs.

Bien sur il est possible de mélanger les espèces pour faire passer un message plus complet. Veillez cependant à ne pas trop en mettre, le message serait brouillé …

Il serait impossible ici de lister toutes les fleurs et leur signification, aussi je vous invite à vous renseigner ou à demander conseil à votre fleuriste la prochaine fois que vous offrirez un bouquet.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 07:38

Aujourd’hui, le petit guide de bienséance sera consacré à un petit objet fort pratique mais souvent aussi fort irritable : le téléphone !

Avec vos correspondants

Certes grâce aux téléphones portables, nous sommes joignables n’importe où et n’importe quand. Mais ce n’est pas une raison pour déranger les personnes quand bon vous semble. Traditionnellement, on estime qu’il ne faut pas appeler avant neuf heure le matin ou après vingt-et-une heure. Il faut aussi éviter l’heure du déjeuner, vous pourriez déranger votre interlocuteur en plein milieu d’un repas d’affaires important. Evidemment, en cas d’urgence ces règles ne s’appliquent plus.

Une autre tare récente est liée au téléphone portable : l’écriture dite SMS. Les textos permettent de communiquer de façon facile et rapide mais sont limités à un certain nombre de caractères. Du coup, les ados se sont mis à inventer des abréviations pour utiliser le moins de caractères possibles. Cependant, gardez-vous de céder à cette manie désagréable ! Vous ne savez pas si votre interlocuteur saura déchiffrer ce charabia mais surtout, en prenant le temps d’écrire vos texto en français correct vous lui signifierai l’importance que vous lui accordez.

Enfin, un dernier point d’importance : la plupart des téléphones proposent un mode haut-parleur.  S’il est fort utile, il est nécessaire de prévenir votre interlocuteur lorsque vous l’activez et surtout, il faut prévenir votre interlocuteur si d’autres personnes peuvent vous entendre.

Le téléphone dans les espaces publics

Le téléphone portable est utilisable dans la majorité des espaces publics mais ce n’est pas une raison pour téléphoner n’importe où ! Evitez notamment d’appeler lorsque vous êtes dans les transports en commun ou dans une petite boutique, à moins que ce soit nécessaire (besoin de demander quelle sortie prendre, quelle couleur choisir pour le cadeau que vous êtes en train de choisir …). Si vous recevez un appel alors que vous êtes dans les transports ou dans un magasin, décrochez et répondez brièvement « je suis dans les transports, puis-je te rappeler plus tard ? Quelle heure te conviendrait ? » et raccrochez.

Le restaurant est un cas particulier : s’il s’agit d’un repas d’affaires et que vous attendez un coup de fil important, prévenez les personnes qui vous accompagnent que vous risquez d’être dérangé au cours du repas. Si ce coup de fil arrive, excusez-vous avant de décrocher puis éloignez-vous de la table. Vous vous excuserez à nouveau en reprenant votre place à la fin de la conversation téléphonique. Si le repas est d’ordre privé, ne décrochez pas votre téléphone. Rien ne vous empêche ceci dit de prétexter une pause toilettes entre deux plats pour vérifier qu’aucune urgence ne requiert votre attention.

Dernier point, lorsque vous n’êtes pas chez vous, essayez de choisir systématiquement le mode vibreur. Certes, la plupart des téléphones portables permettent de remplacer les sonneries stridentes par un morceau de votre choix mais sachez qu’il n’y a rien de plus irritant pour les personnes qui vous entourent que de subir vos goûts musicaux !

Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 22:36

Art de la table 2/2

Maintenant que vous êtes incollables sur les préparatifs avant de commencer à dîner, il est temps de passer à table ! Les choses sérieuses commencent ici...

Bon appétit

Certainement la règle la plus perturbante et souvent la plus difficile à respecter sans passer pour un goujat … En effet, il ne faut pas souhaiter un bon appétit avant de commencer le repas. Oui vous avez bien lu ! L’appétit est un instinct primaire et il ne faut pas accentuer le côté animal de vos compagnons de table. Souhaiter un « bon appétit » revient à souhaiter un bon fonctionnement  gastrique. C’est donc tout à fait incompatible avec l’art (de la table) qu’est sensé être un bon repas.

Si on vous souhaite un bon appétit répondez simplement « pareillement » ou « vous aussi ».

Tenue

Lors d’un repas, vous ne devez évidemment pas vous avachir sur votre chaise : il vous faut rester le dos droit, de préférence sans s’appuyer sur le dossier. Ne croisez pas les jambes c’est très cavalier.

Lorsque vos mains sont inoccupées, laissez les simplement posées de chaque côté de l’assiette ou, à la limite, croisez les devant vous. Ne mettez jamais vos coudes sur la table !

Le service

Les plats doivent être accompagnés de couverts dédiés au service. On ne peut pas utiliser ses propres couverts pour se servir.

On sert en premier les dames, en commençant par celle que l'on souhaite le plus honorer (souvent, la plus âgée), puis les hommes, selon le même principe.

Il est de bon ton de refuser lorsque les hôtes proposent pour la première fois de se resservir. On peut accepter lors de la seconde proposition. A noter, on ne se ressert jamais en potage, salade, fromage et fruits.

Les boissons

Le service des boissons doit être fait par un homme. En France, on considère qu’un verre ne doit pas être vide, aussi les hommes prendront soin de garder les verres de leurs voisines à niveau. D’où l’utilité d’avoir autant de verres que de types de boisson. Pour l’eau, il n’est pas besoin de demander si la personne en veut, à moins qu’il y ait de l‘eau plate et de l’eau gazeuse auquel cas on peut s’enquérir de la préférence des dames.

Un verre à pied se tient en plaçant le galbe de la tulipe dans la paume de la main, on ne pince pas le pied entre les doigts.

b2

Les couverts

Nous l’avons déjà vu, on utilise en premier les couverts placés à l’extérieur puis ceux à l’intérieur. Vous devrez les tenir délicatement. Les doigts ne doivent pas toucher la lame du couteau ou les dents de la fourchette.

On ne doit pas utiliser son couteau avec les œufs, la salade, les pâtes et les gâteaux. Cependant les personnes très maladroites peuvent enfreindre cette règle avec un petit mot d’excuse : mieux vaut utiliser son couteau que se tacher !

Si vous posez vos couverts entre deux bouchées, mettez-les dans l’assiette, pointe vers le bas pour éviter d’avoir de la sauce qui coule le long du manche vers la poignée ou la nappe. A la fin du plat, si les couverts ne sont réutilisés, ils seront disposés au centre de l’assiette, parallèles. Si les couverts sont réutilisés, il faudra qu’un porte couteau soit présent pour éviter de tacher la nappe.

Finir son assiette

C’est parfois désagréable mais toujours obligatoire : en France vous devez finir votre assiette. Si vous n’aimez pas le plat, il existe quelques astuces pour donner l’impression d’avoir fini (ne pas racler les bords, etc.) ; si vraiment vous avez des hauts le cœur à l’idée de finir votre assiette, vous pouvez toujours prétexter un examen médical le lendemain.

Evidemment si vous avez des allergies particulières, ne mangez pas ! Si l’hôte ne s’en est pas soucié lors des invitations, vous pouvez lui rappeler quelques jours avant le repas. Un oubli de sa part serait alors une faute…

Plier la serviette

En fin de repas, il ne faut pas replier sa serviette, cela signifierait que vous espérez être réinvité le lendemain (à la même place, avec la même serviette). Il faut tout simplement remettre sa serviette froissée sur la table, de préférence à droite de l’assiette.

Lettre de château 

Traditionnellement, les invités devaient envoyer une lettre, dite lettre de château, pour remercier les hôtes après une invitation. Aujourd’hui cette coutume s’est quelque peu perdue et vos mœurs pourraient passer pour obsolètes si vous envoyez réellement une telle lettre. Mais il vous faudra quand même remercier vos hôtes. Un remerciement à l’oral en fin de soirée est impératif avant de prendre congé mais n’est pas suffisant. Il vous faudra vous fendre d’un mail, un texto ou un bref appel téléphonique le lendemain, c’est impératif. La lettre peut être encore utilisée lors d’événements très particuliers ou très formels. Dans ce cas vous la rédigerez à la main sur un papier de qualité (évitez les papiers pour imprimante minces comme du papier à cigarette).

Partager cet article
Repost0
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 10:27

 

Art de la table 1/2

 Vous  l’attendiez tous avec impatience, voici la suite du petit guide de bienséance. Aujourd’hui nous nous concentrerons sur l’art de la table. Qui ne s’est jamais demandé comment mettre les couverts ou dans quel ordre les utiliser ? Voici enfin toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

Prévenir les invités

Si vous envisagez de recevoir du monde à dîner, sachez que la bienséance vous demande de prévenir vos invités au moins une semaine à l’avance, ceci afin de leur permettre de prendre les dispositions nécessaires. Vous devez prendre garde dans la mesure du possible lors de l’invitation à ne pas convier des personnes qui se détestent : un repas doit être un moment plaisant pour chacun de vos invités.

Dresser la table

La disposition des couverts sur une table est un art à part entière.

Tout d’abord, sachez qu’il n’est pas obligatoire de placer une assiette sur la table avant le début du repas. Si vous le faites, il s’agira d’une assiette décorative qui sera enlevée puis remplacée par l’assiette utilisée lors du repas. Si vous ne mettez pas d’assiette de décoration, placez la serviette entre les couverts.

Les fourchettes se mettent à gauche et les couteaux à droite de l’emplacement de l’assiette. Les couverts sont présentés dans l’ordre où l’on va les utiliser de l’extérieur vers l’intérieur : les couverts pour l’entrée à l’extérieur,  ceux pour le plat à l’intérieur. Si il y a des plats avec un seul couvert nécessaire (un potage par exemple qui doit être mangé avec une cuillère), ce dernier se met à droite de l’assiette, sauf si c’est une fourchette, auquel cas elle sera à gauche.

De préférence, ne mettez pas les couverts pour le dessert dès le début du repas, si vous y tenez vraiment (c’est vrai que c’est plus pratique) placez les au dessus de l’assiette le manche à droite pour la cuillère, à gauche pour la fourchette.

En France, les pointes de la fourchette sont dirigées vers le bas et la lame du couteau est dirigée vers l’assiette. Un moyen mnémotechnique simple pour le retenir est de penser qu’on ne veut surtout pas que les invités se blessent en appuyant sur les dents de la fourchette ou en frôlant la lame du couteau. A noter : les anglais placent les dents de la fourchette vers le haut…

Il reste le problème des verres ! Là aussi c’est relativement simple. Les verres doivent être de taille décroissante de la gauche vers la droite. Si le verre à eau est un verre à pied, nous trouverons de gauche à droite : le verre à eau, celui pour le vin rouge et enfin celui pour le vin blanc. Si le verre à eau est un verre plat, il devra être à droite pour respecter l’alignement.

b1

Récapitulatif en image.

Plan de table

Une fois la liste des invités connue, vous devez prévoir un plan de table. En effet, il n’est rien de plus gênant que de ne pas savoir où l’on va s’assoir et on observe souvent des hésitations à ce moment si aucun plan de table n’est prévu.

  • Sans rentrer dans des considérations très pointues, certaines règles de bases sont bonnes à connaitre (et à appliquer !) :
  • Essayer d’alterner hommes et femmes.
  • Les invités d’honneur (ceux en l’honneur de qui est organisé le repas, les personnes avec un statut élevé, …) doivent être au centre.
  • Les fiancés ou couples mariés depuis moins d’un an ne doivent pas être séparés. Au delà, considérons que les couples plus vieux se sont déjà tout dit et qu’ils peuvent être séparés !
  • Vous devez tenir compte des particularités de chacun : si une personne a du mal à plier une jambe, mettez-la en bout de table pour qu’elle puisse l’étendre, si une personne a des problèmes d’audition, placez-la vers le centre …

 

Pour aider vos invités à trouver leur place, vous pouvez indiquer leur nom à côté des assiettes ou plus simplement leur désigner à l’oral la place qui leur a été affectée au moment de s’assoir à table.

A quelle heure arriver ?

Contrairement à une idée qui semblerait logique, il ne vaut mieux pas arriver pile à l’heure. Un retard de 10 minutes est l’idéal : il permet aux hôtes de fignoler les derniers détails sans les faire attendre trop longtemps. Un retard de plus de 20 minutes n’est pas correct. Si votre retard dépasse ces 20 minutes, vous devez prévenir les personnes qui vous reçoivent et leurs demander de commencer sans vous.

Si c’est vous qui recevez, attendez les retardataires 20 minutes au maximum, puis commencez le repas, les invités ponctuels ne devant pas souffrir du retard d’autres personnes.

Les cadeaux

Si vous êtes invité, n’arrivez pas les mains vides, ce serait très malpoli. Vous pouvez amener ce que vous voulez mais les fleurs sont déconseillées le jour même, surtout s’il y a beaucoup d’invités : en effet, si plusieurs personnes amènent des bouquets, la maitresse de maison serait débordée de travail pour trouver des vases et préparer les bouquets. Préférez des chocolats ou une bouteille de vin. Vous pouvez aussi offrir un objet. Si vous tenez absolument à offrir des fleurs, faites les parvenir la veille de l’événement : la maitresse de maison aura tout le temps de les disposer dans un vase et de l’installer dans la pièce de réception pour le lendemain.

Si vous recevez, sachez que les fleurs offertes doivent être mises dans un vase posé à l’endroit de la réception. Pareil si le cadeau est un objet décoratif. Si ce sont des douceurs sucrées, vous devrez les proposer à la fin du repas avec le café. Le vin, sauf mention contraire, devra être ouvert pendant le repas.

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 08:25

Voici une nouvelle série d’articles sur Advam. Ceux-ci ne traiteront pas des sujets habituellement vus ici mais restent dans la thématique de l’homme élégant. En effet un homme ne peut se prétendre élégant si ses manières ne sont pas à l’égal de son impeccable apparence.

Or, il faut l’admettre, de nombreux hommes sont perdus avec les codes de la bienséance. Pire, ils appliquent des règles sans en connaitre la raison d’être. Advam se propose donc d’y remédier en vous faisant découvrir régulièrement quelques règles basiques de savoir vivre.

Tenir la porte

Ah, cette fameuse porte. Tout le monde sait que l’homme doit tenir la porte à sa charmante compagne, mais doit-il la laisser passer en premier ? Et bien pas tout le temps. En effet, comme de nombreuses règles de galanterie qui placent l’homme en protecteur de la femme, celles entourant l’ouverture de porte datent d’une époque plus risquée où l’on pouvait faire de fâcheuses rencontres dans les endroits publics. Ainsi l’homme se devait d’entrer en premier dans les bars et restaurants pour vérifier que la dame puisse rentrer sans soucis.

Cependant notre époque est moins risquée et la règle qui doit prévaloir est que la femme ne doit jamais ouvrir elle-même la porte. Ainsi, si la porte est battante (elle peut se tirer ou se pousser) respectez la règle classique : entrez en premier dans les bars et restaurants, en deuxième ailleurs mais tenez toujours la porte à la fille qui vous accompagne. Si la porte se pousse seulement, entrez en premier et tenez la porte. Enfin, si la porte se tire, laissez entrer la fille en premier, même si c’est un restaurant, inutile de tenter des acrobaties pour entrer en premier ET tenir la porte en arrière pour laisser passer madame …  Gageons qu’elle ne vous en voudra pas trop.

L’escalier

Peu de prétendus gentlemen le savent, mais l’ordre homme/femme ne doit rien au hasard dans un escalier. En effet, l’homme doit toujours précédé la femme dans un escalier. D’une part pour que la femme puise se rattraper à lui (on se rattrape plus facilement à quelqu’un qui est devant nous) et d’autre part lors de la montée pour que l’homme ne puisse pas être tenté de regarder les jambes de la dame devant lui. Cette dernière justification date de l’époque où les dames portaient exclusivement des robes qu’elles devaient soulever dans les escaliers pour ne pas tomber, révélant leurs jambes au passage.

Ce sera tout pour aujourd’hui mais la suite arrive très vite sur Advam !

Partager cet article
Repost0