Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 08:44

Aujourd’hui, nous allons parler d’une usine de valorisation des déchets à Copenhague. Non, ne partez pas tout de suite !  En effet cette centrale de traitement révèle son lot de surprises et vient démontrer que bâtiment à vocation écologique et  loisirs peuvent faire bon ménage.

Cette usine est en fait un projet qui vient de remporter l’appel international pour la construction d’une nouvelle centrale de valorisation des déchets en énergie électrique. C’est le groupe BIG (Bjarke Ingels Group) qui est sorti gagnant en proposant un bâtiment à des années lumières de l’image qu’on se fait d’une telle installation.

BIG est parti d’une idée somme toute assez simple : intégrer l’usine de traitement des déchets dans le système de loisir de la ville. Les concepteurs refusent en effet d’associer durable et contraignant et ont donc choisi de profiter de la surface de l’usine pour créer une base de loisir attractive afin d’en faire un lieu touristique, ce qui, avouons le, n’est pas la vocation traditionnelle d’une centrale de traitement des déchets !

Un des points clé du projet est sa surface extérieure : l’usine prend l’apparence d’une montagne artificielle grâce à une enveloppe composée en partie d’une façade végétale. Outre proposer un aspect esthétique indéniable, l’accumulation de plantes vertes en façade devrait grandement améliorer le bilan environnemental de l’usine.

b1

Mais qui dit montagne dit activités montagnardes ! Et oui, même au Danemark. Pour cela, BIG a eu une idée surréaliste : créer des pistes de ski sur le toit en pente de l’usine !  Evidemment, vu les conditions climatiques, de la vraie neige est inenvisageable et la surface sera composée de grains de synthèse provenant du recyclage de déchets.  Les trois pistes (une verte, une bleue et un champ de bosses pour environ 1,5 km de pistes) seront accessibles via un ascenseur traversant l’usine, dévoilant son intérieur et son fonctionnement au passage.

Si ce projet abouti, ce ne sera rien de moins que le plus grand complexe de ski du Danemark !

Au pied de l’usine s’étendra un complexe sportif pour compléter l’offre autour de l’installation et faire de l’usine un centre incontournable des loisirs danois.

b2

Ceci dit, l’usine reste un centre de traitement des déchets et rejette donc du CO2 dans l’atmosphère. BIG a eu une deuxième idée géniale sur ce point. En effet, tout le monde sait qu’une telle usine rejette de la pollution mais on s’imagine mal les quantités de CO2 libérées. Cette usine sera donc la première à informer précisément les habitants de la quantité de dioxyde de carbone créé par le fonctionnement de l’usine. Comment ? Et bien en formant des ronds de fumée au lieu du panache traditionnel. Un dispositif dans la cheminée stocke la fumée jusqu’à l’obtention de 200Kg de CO2 et le libère ensuite dans l’atmosphère sous forme d’anneau. Ainsi 5 anneaux correspondront à 1 tonne de CO2. Cependant, la fumée étant beaucoup plus concentrée, il faudra prévoir un dispositif pour qu’elle ne retombe pas au niveau des skieurs.

b3

Au final ce projet en allant à l’encontre de la séparation physique traditionnelle entre les lieux de loisirs et ceux où sont implantées les activités antipollution présente une nouvelle viabilité écologique : au lieu d’oublier la lutte antipollution en s’éloignant le plus possible des centres villes, BIG ramène les loisirs sportifs au cœur de la ville et nous force à prendre conscience des impacts de notre comportement sur l’environnement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> Salut !<br /> <br /> super idée cette usine, j'aime beaucoup l'idée.<br /> Merci pour ce blog, je trouve qu'il se rapproche d'un magazine paapier comme GQ ou l'optimum avec plein de thèmes différents mais intéressants<br /> <br /> <br />
Répondre