Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 10:40

Porsche a fait beaucoup de bruit dernièrement en ressortant une appellation mythique (et ses déclinaisons) : speedster. En effet pas moins de trois modèles présentés cette année ont reçu ce patronyme : deux déclinaisons de versions existantes (boxter et 911) et le spyder 918. Pourquoi ne pas en profiter pour se remémorer les différents spiders dans la gamme Porsche depuis ses débuts ?

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un Spider ?

Le terme spider est généralement employé pour désigner un cabriolet très sportif. Vous me direz, toutes les Porsche sont des voitures sportives, non ? Certes, mais la marque a utilisé le terme de spider pour désigner les versions les plus extrêmes. Seuls les modèles allégés avaient le droit au qualificatif. Mais Porsche a souvent joué sur l’orthographe : les 356 (puis, plus tard, une version de 911) jouaient sur les mots (speedster), la 550 prit la version classique (spider), les dernières dévoilées s’appellent spyder. Mais ce qui est important, c’est que la philosophie reste la même, quelle que soit l’orthographe : le sport pur et dur !

Les versions Turbo et GT (GT2, GT3) ont écarté un temps l’appellation spider du catalogue du constructeur allemand, mais l’époque actuelle marquant un retour aux vraies valeurs, y compris celles liées aux voitures, l’esprit spider  est de retour, pour notre plus grand plaisir !

Mais vous allez me demander, comment se manifeste « l’esprit » spider ? Et bien c’est assez simple : prenez une voiture décapotable « classique », allégez la (virez-moi ces capotes électriques et remplacez les par des bâches manuelle, enlevez les clim’ et autres gadgets aussi modernes qu’inutiles pour la conduite pure et dure), augmentez sa puissance si l’allégement ne suffit pas, maquillez la pour que tout le monde sache qu’on est en présence d’une version méchante et voilà ! Vous avez obtenu un parfait spider. Voyons maintenant ce que ça donne chez Porsche :

 

356 speedster

La première à porter l’appellation. Cette version se caractérise entre autre par un pare-brise raccourci. C’est aujourd’hui l’une des versions les plus recherchées de 356.

b1

A gauche, une 356 classique et un speedster à droite. Notez le pare-brise raccourci.

b2

Une 356 speedster capotée. Le pare-brise raccourci réduit la visibilité lorsqu'on roule avec le capote.

 

550 spider, l’assassine de James Dean

La 550 Spider est une voiture de course pour la route. Sa puissance, son faible poids et son confort spartiate la réserve aux plus sportifs. James Dean se tua au volant de l’une d’elles.

b3

550 spider. La version de droite se contente d'un pare-brise réduit à sa plus simple expression.

 

911 Speedster

Cette 911 reprend en 1987 soit plusieurs années après la 356, les codes du speedster : pare-brise raccourci, capote sommaire, puissance en légère hausse et look ravageur avec le couvre-capote bombé et les ailes élargies en option (version « turbo-look »).

b4

911 type 964 classique à gauche et une speedster sans turbo look. Notez le couvre capote bombé et le pare-brise raccourci.

b5

Une speedster avec turbo look (ailes larges). Là encore, rouler capoté impose une visibilité très réduite.

 

Boxter spyder

Encore une fois, en 2009, après plusieurs années d’oubli, l’appellation renait avec la « petite » Porsche. La capote électrique est oubliée au profit d’une toile sommaire qui ne vous protégera pas vraiment en cas de forte pluie, la puissance se voit légèrement augmentée et le bombage du couvre-capote est à nouveau de la partie !

b6

Le Boxter spyder reprend le bossage couvre capote. Cette dernière est particulièrement minimaliste.

 

918 Spyder

Porsche a décidé de donné le patronyme de spyder à sa future supercar. Les caractéristiques sont affolantes : motorisation hybride pour 718 ch, 320 km/h en pointe et … 3.0 l/100km en mode économique !

Poids contenu, puissance débordante, look ravageur font honneur au nom spider mais est-on réellement en présence d’un spider au sens noble du terme ou est-ce là une utilisation du nom purement marketing ? Nous laissons l’amateur seul juge…

b7

Pas de photos "en vrai" pour le moment, il faudra se contenter des illustrations presse ...

 

911 speedster

Voilà la vraie renaissance du speedster Porsche : la lointaine héritière de la 356 connaît enfin une déclinaison speedster. La vue des photos vous apprend que le bombé du couvre-capote est de la partie, ainsi que les codes esthétiques apparus sur la première 911 spider (pare-brise raccourci, décorations d'ailes, …). Au niveau de la motorisation, cette version sera basée sur la version déjà très sportive de la 911 GTS mais ne proposera pas d’évolution supplémentaire.

b8

Et voici la dernière annoncée par Porsche : la 911 speedster. Couvre capote bombé et pare-brise raccourci sont de la partie.

Partager cet article
Repost0

commentaires

W
<br /> Le titre est : Porsche 356<br /> Auteur D.M. Conradt<br /> Editeur : EPA (1991)<br /> ISBN : 2-85120-370-3<br /> <br /> A ma connaissance, il existe une version en allemand et peut-être une en italien.<br /> <br /> My 2 cents<br /> <br /> <br />
Répondre
W
<br /> Le 356 speedster est assez fabuleux à conduire lorsqu'il est capoté : une position de conduite très basse, une vision juste par-dessus le volant, un capot long comme..., assis juste devant le train<br /> arrière, on a la sensation que l'avant tourne "loin" devant soi.<br /> la hauteur de fenêtre digne d'un hot-rod top-choppé, n'est pas génante en soi car elles s'ouvrent sur l'essentiel du champ de vision (devant) parce que derrière, on ne voit presque rien.<br /> <br /> Je possède un exemplaire d'un vieux livre assez rare en français sur l'historique des Porsche 356. Il contient de nombreuses notes techniques de Porsche sur les tests, leurs validation ou<br /> invalidation et on y découvre par exemple les notes de calcul pour abaisser la surface frontale et donc la résistance à l'air pour battre les records de kilomètre lancé.<br /> C'est de ces calculs, ces essais et ces records qu'est né ensuite le speedster.<br /> <br /> Parfois, comme rarement dans l'automobile, technicité, proportions et élégance se rencontrent comme sur ce modèle : ce qui le rend exeptionnel.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Assurément le 356 speedster doit être grisant à conduire.<br /> <br /> <br /> Pourriez-vous nous communiquer les références de ce livre dont vous parlez ? Je suis sur que plusieurs lecteurs pourraient être intéressés (moi le premier). Merci !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> J'adore les versions capotées, elles font très dessin animé !<br /> <br /> <br />
Répondre