Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 17:30

A la fin des années 80, la situation des petites voitures sportives a considérablement évoluée. Les années 60 sont déjà loin derrière avec leur cortège de sympathiques cabriolets, Triumph TR, MG et Alfa spider en tête… Les années 70 ont vu l’apparition des  citadines (sur)vitaminées : les fameuses GTI, et ces dernières dominent le marché des sportives abordables. Du coup, les cabriolets versent dans la surenchère d’accessoires et de puissance pour attirer les clients et leur poids augmente drastiquement pour passer les tests d’homologation de plus en plus sécuritaires. L’esprit des roadsters simples et agréables à conduire s’estompe petit à petit, Lotus propose bien une nouvelle Elan mais elle est trop confidentielle et, surtout, c’est une traction… Bien loin de l’esprit de l’Elan des années 60 !

MX5 Mk1

En Février 1989, c’est le coup de théâtre, Mazda dévoile au Motor Show de Chicago un petit cabriolet, directement inspiré de la Lotus Elan première génération : la ligne est un hommage aux courbes sensuelles des roadsters anglais des années 60, le poids est contenu sous la tonne et la motorisation est un simple 4 cylindres d’à peine 115 ch… La simplicité est de mise, deux couleurs seulement sont disponibles (rouge et noir), pas d’options ou presque… Mais là n’est pas le principal : la MX-5 (plus joliment nommée Miata aux USA et Eunos au Japon)  est une ode à la joie simple de rouler cheveux au vent, à l’allure que vous voulez : la Mazda se laisse appréciée à faible allure mais son équilibre remarquable (moteur avant et propulsion, poids contenu) lui permet des prestations dynamiques très satisfaisantes.

b1

Le succès est total, d’autant que la japonaise brille par sa fiabilité : les exemplaires atteignant les 200.000 km sans soucis sont légion. Grâce à Mazda, les autres constructeurs vont très vite prendre conscience de l’existence d’un marché très porteur et ils vont s’engouffrer dans la brèche des petits cabriolets simples et légers : BMW Z3, Mercedes SLK, Fiat Barchetta, MG F… Cette déferlante force Mazda à faire évoluer la MX5 qui sera proposée en deux versions en 1994 : une avec un moteur dégonflé à 90ch (plus abordable) et une version réalésée à 1L8 pour 130ch, mais rapidement il va falloir trouver une remplaçante à la MX5 Mk1 ou NA (A pour première génération).

MX5 Mk2

La remplaçante de la Mk1 se nomme … Mk2 (ou NB officieusement) ! Elle devient plus civilisée que son ainée, avec plus d’options (sièges chauffants par exemple), plus de confort et la perte des phares escamotables. Le poids n’augmente que d’une centaine de kilos ce qui préserve une grande partie du plaisir. Les motorisations progressent en parallèle pour compenser l’augmentation de la masse. Surtout, le comportement devient un peu moins piégeur et la suspension est plus souple.

b2

Le principal est heureusement conservé : la plaisir au volant est intact, grâce à l’équilibre préservé. Sans être une super sportive, la Mazda permet un plaisir énorme au rythme de la ballade (soutenue si besoin) : la position de conduite basse et les cheveux au vent compense avec bonheur les performances modestes. La capote est restée manuelle, ce qui est clairement une bonne chose tant le maniement est rapide est aisé. 

La MX5 devient le cabriolet le plus vendu du monde en 2000 et ce n’est pas près de s’arrêter !

MX5 NC

Mazda ne s’endort pas sur ses lauriers et en 2005 la troisième génération de MX5  est dévoilée. Si la principale évolution entre Mk1 et Mk2 était la perte des phares escamotables, les évolutions pour arriver à la Mk3 sont plus nombreuses. Même si l’allure générale est conservée (cabriolet, sièges au ras du sol, gabarit contenu) la ligne générale abandonne la forme en bouteille de Coca caractéristique des premières générations et se rapproche des Mazda modernes, RX8 en tête. Ainsi, les ailes gonflent et les optiques prennent un air plus hi-tech.

L’habitacle devient presque austère avec l’impression de se retrouver à bord d’une citadine allemande…  Et des petits arceaux de sécurité font leur apparition derrière les sièges. Le nombre d’équipements est en hausse sensible et les aides de conduite se font plus nombreuses (ABS, EBS…). Surtout, une version avec toit en dur rétractable fait son apparition, heureusement, sans impact sur la ligne extérieure.

b3

Tous ces changements auraient-ils corrompus la petite Mazda ? Non, trois fois non ! Certes, la puissance n’est toujours pas mirobolante quelque soit la version choisie et les performances n’effrayeront pas les amateurs de sportives mais est-ce là le principal ? Certainement pas vu l’engouement que procure la petite Mazda … Le poids n’a augmenté que de 10kg entre la deuxième et la troisième génération malgré une hausse sensibles du nombre d’équipements et un comportement rendu plus polyvalent : accessible au néophyte et gratifiante pour l’amateur averti notamment grâce à un équilibre encore amélioré avec le recul du moteur sur le châssis.

S’il y a bien une automobile moderne qui reflète l’état d’esprit d’Advam, c’est bien la MX5 : légère, abordable, bien conçue et procurant un véritable plaisir au quotidien sans verser dans une quelconque surenchère.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Un inconvénient tout de même : voiture interdite à ceux qui, comme moi, mesurent plus d'1,90 m... Et puis - je sais que vous serez d'accord avec moi -, le choix des couleurs est trop réduit.<br /> Amitiés.
Répondre
A
<br /> <br /> Il est vrai que je n'ai pas ce "problème" de taille ; l'origine niponne de l'auto pouvait expliquer ce fait sur les premiers modèles, je ne sais pas si le point a été amélioré ensuite...<br /> <br /> <br /> Les couleurs possibles pour la carosserie sont effectivement assez déprimantes, loin de celles des seventies !<br /> <br /> <br /> Amicalement,<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bon choix comme voiture représentative d'Advam ! J'en ai eu une et je la regrette chaque jour... J'espere en racheter une bientot !<br /> Au niveau des critiques, notons que la motorisation la plus sportive n'est pas disponible avec la capote souple mais seulement avec le toit en dur...
Répondre