Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:09

Tout amateur d’automobiles sportives connait la Porsche 911. Cette gaillarde cinquantennaire (elle est apparue en 1963) traverse les ans et évolue régulièrement pour rester au top des sportives actuelles.

Mais dans les années 60 le succès de la 911 n’est pas encore assuré et les clients hésitent à passer des 356 hyper abouties à la 911 à laquelle le 6 cylindres en porte-à-faux arrière  confère un comportement parfois piégeur. D'autant plus que la 911 n'est pas donnée ! Porsche décide donc en 1965 de créer une petite sœur à la 911, elle reprendra le 4 cylindre de 90ch des 356 et le look de la 911 : la 912 était née.

Esthétiquement, très peu de détails permettent de différencier une 912 d’une 911, à part le bruit du moteur et le sigle apposé sur le capot du moteur. La version de base de la 912 était moins bien équipée que celle de la 911 mais moyennant quelques options (passage de 3 à 5 compteurs, jantes Fuchs, sellerie …) la 912 pouvait ressembler comme deux gouttes d’eau à sa grande sœur.

b1

A gauche une 911 et une 912 à droite. Vous avez dit semblables ?

b2

A gauche, un intérieur de 911 et à droite un intérieur de 912 ... avec quelques options ! Seul le sigle 912 sur la boite à gant côté passager permet de faire la différence... En bas un tableau de bord de 912 sans l'option 5 cadrans.

Par rapport à une 911, les performances de la 912 sont en léger retrait mais le comportement est plus accessible car le surpoids en porte-à-faux arrière est réduit (4 cylindres au lieu de 6) et donc la voiture est moins déséquilibrée. De plus le prix de la voiture reste voisin de celui des 356, soit sensiblement moins cher que celui de la 911, même si, une fois les options choisies, la facture finale pouvait s’approchée douloureusement de celui de la 911. Cependant, malgré toutes ces qualités, Porsche se concentrera dès 1970 sur la 6 cylindres abandonnant la 912 après seulement 4 ans d’existence. Il est vrai que la version 911T doté d'un 6 cylindres de seulement 110ch (les premières 911 développaient 130ch) rendait le 4 cylindres de la 912 peu attrayant. Une timide réapparition sur le marché américain, avec une 912E, en 1976 sonnera la fin définitive des « 911» à quatre cylindres.

Aujourd’hui, la 912 est une aubaine pour qui souhaite découvrir l’univers des Porsche classiques. Son tarif est beaucoup plus accessible que celui de n’importe quelle 911 et son comportement est beaucoup moins piégeur que celui de la 911 de la même époque, ceux qui se sont retrouvés dans une 911 ancienne sur route mouillée comprendront ce que je veux dire …

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> Très bel article ;)<br /> <br /> La 912 est assez méconnue, et c'est bien dommage.<br /> <br /> <br />
Répondre