Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 22:36

Art de la table 2/2

Maintenant que vous êtes incollables sur les préparatifs avant de commencer à dîner, il est temps de passer à table ! Les choses sérieuses commencent ici...

Bon appétit

Certainement la règle la plus perturbante et souvent la plus difficile à respecter sans passer pour un goujat … En effet, il ne faut pas souhaiter un bon appétit avant de commencer le repas. Oui vous avez bien lu ! L’appétit est un instinct primaire et il ne faut pas accentuer le côté animal de vos compagnons de table. Souhaiter un « bon appétit » revient à souhaiter un bon fonctionnement  gastrique. C’est donc tout à fait incompatible avec l’art (de la table) qu’est sensé être un bon repas.

Si on vous souhaite un bon appétit répondez simplement « pareillement » ou « vous aussi ».

Tenue

Lors d’un repas, vous ne devez évidemment pas vous avachir sur votre chaise : il vous faut rester le dos droit, de préférence sans s’appuyer sur le dossier. Ne croisez pas les jambes c’est très cavalier.

Lorsque vos mains sont inoccupées, laissez les simplement posées de chaque côté de l’assiette ou, à la limite, croisez les devant vous. Ne mettez jamais vos coudes sur la table !

Le service

Les plats doivent être accompagnés de couverts dédiés au service. On ne peut pas utiliser ses propres couverts pour se servir.

On sert en premier les dames, en commençant par celle que l'on souhaite le plus honorer (souvent, la plus âgée), puis les hommes, selon le même principe.

Il est de bon ton de refuser lorsque les hôtes proposent pour la première fois de se resservir. On peut accepter lors de la seconde proposition. A noter, on ne se ressert jamais en potage, salade, fromage et fruits.

Les boissons

Le service des boissons doit être fait par un homme. En France, on considère qu’un verre ne doit pas être vide, aussi les hommes prendront soin de garder les verres de leurs voisines à niveau. D’où l’utilité d’avoir autant de verres que de types de boisson. Pour l’eau, il n’est pas besoin de demander si la personne en veut, à moins qu’il y ait de l‘eau plate et de l’eau gazeuse auquel cas on peut s’enquérir de la préférence des dames.

Un verre à pied se tient en plaçant le galbe de la tulipe dans la paume de la main, on ne pince pas le pied entre les doigts.

b2

Les couverts

Nous l’avons déjà vu, on utilise en premier les couverts placés à l’extérieur puis ceux à l’intérieur. Vous devrez les tenir délicatement. Les doigts ne doivent pas toucher la lame du couteau ou les dents de la fourchette.

On ne doit pas utiliser son couteau avec les œufs, la salade, les pâtes et les gâteaux. Cependant les personnes très maladroites peuvent enfreindre cette règle avec un petit mot d’excuse : mieux vaut utiliser son couteau que se tacher !

Si vous posez vos couverts entre deux bouchées, mettez-les dans l’assiette, pointe vers le bas pour éviter d’avoir de la sauce qui coule le long du manche vers la poignée ou la nappe. A la fin du plat, si les couverts ne sont réutilisés, ils seront disposés au centre de l’assiette, parallèles. Si les couverts sont réutilisés, il faudra qu’un porte couteau soit présent pour éviter de tacher la nappe.

Finir son assiette

C’est parfois désagréable mais toujours obligatoire : en France vous devez finir votre assiette. Si vous n’aimez pas le plat, il existe quelques astuces pour donner l’impression d’avoir fini (ne pas racler les bords, etc.) ; si vraiment vous avez des hauts le cœur à l’idée de finir votre assiette, vous pouvez toujours prétexter un examen médical le lendemain.

Evidemment si vous avez des allergies particulières, ne mangez pas ! Si l’hôte ne s’en est pas soucié lors des invitations, vous pouvez lui rappeler quelques jours avant le repas. Un oubli de sa part serait alors une faute…

Plier la serviette

En fin de repas, il ne faut pas replier sa serviette, cela signifierait que vous espérez être réinvité le lendemain (à la même place, avec la même serviette). Il faut tout simplement remettre sa serviette froissée sur la table, de préférence à droite de l’assiette.

Lettre de château 

Traditionnellement, les invités devaient envoyer une lettre, dite lettre de château, pour remercier les hôtes après une invitation. Aujourd’hui cette coutume s’est quelque peu perdue et vos mœurs pourraient passer pour obsolètes si vous envoyez réellement une telle lettre. Mais il vous faudra quand même remercier vos hôtes. Un remerciement à l’oral en fin de soirée est impératif avant de prendre congé mais n’est pas suffisant. Il vous faudra vous fendre d’un mail, un texto ou un bref appel téléphonique le lendemain, c’est impératif. La lettre peut être encore utilisée lors d’événements très particuliers ou très formels. Dans ce cas vous la rédigerez à la main sur un papier de qualité (évitez les papiers pour imprimante minces comme du papier à cigarette).

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
<br /> Merci pour ses articles sur la bienséance, il y a plein de choses utiles !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Merci de nous apprendre tout ça !<br /> <br /> <br />
Répondre