Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 06:29

Plusieurs montres ont été révélées au cours du mois dernier. Cinq m’ont particulièrement séduit, deux dans un style plutôt habillé et trois plongeuses au look résolument personnel !

La première montre est une Movado au cadran très lunaire et pourtant, s’il y a bien une phase de lune assez originale et visible, c’est le cadran qui donne cette impression … alors qu’il représente un continent terrestre ! Le point à 12h caractéristique des productions Movado  renforce encore le côté lunaire pour obtenir au final une montre avec une vraie personnalité. On regrettera l’absence d’index pour faciliter la lecture de l’heure…

b1

La seconde montre est une Eterna et si elle possède bien des index, contrairement à la Movado, la lecture de l’heure reste compliquée à cause de vis positionnée sur le cadran… Certes elles reprennent le logo de la marque mais étaient-elles nécessaires ? Quoi qu’il en soit, l’harmonie des couleurs et les détails soignés mais discrets (chemin de minutes en acier brossé, cadran contrasté pour les secondes, indicateur 24h intégrant l’indication de la date…) rendent cette montre élégante.

b2

Le mois dernier j’ai été séduit par pas moins de trois plongeuses ! En effet trois marques ont sorti des montres au design très personnel. Pour commencer Perrelet a adapté son modèle Turbine aux contraintes des plongeuses, ainsi le cadran s’ajourne pour laisser voir la turbine qui sert de balancier. Reste à voir si la couleur de la turbine ne gène pas la lecture de l’heure, critère primordial pour une plongeuse ! Oris vient également de sortir une nouvelle plongeuse avec un cadran « régulateur » : les aiguilles des heures, minutes et secondes ne sont plus sur le même axe. Ce n’est pas illogique si on considère que l’information capitale pour une plongeuse, c’est l’indication des minutes ; de plus, ici, l’aiguille seulement à moitié recouverte de manière lumineuse semble flottée au milieu du cadran ce qui sort indiscutablement des classiques du genre. La dernière plongeuse vient de chez Victorinox. S’il n’y a pas de bouleversement au niveau architecture du cadran, il faut reconnaitre que ce modèle a une vraie personnalité, très virile. Pour ne rien gâcher, les détails sont particulièrement soignés, par exemple le guichet de date reprend la forme et la taille d’un index. 

b3

Partager cet article
Repost0

commentaires