Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 08:12

 

Je crois que la chemise est l’une des pièces les plus présentes dans les magasins qu’ils soient féminins ou masculins. L’offre pléthorique rend le choix compliqué et l’on ne sait plus quoi regarder sur une chemise pour faire son choix.  Voici un article qui devrait vous permettre de vous appuyer sur des critères concrets pour choisir une chemise de qualité, ou, plus certainement, pour écarter des chemises qui ne répondraient pas entièrement à vos attentes. Le corollaire de cette dernière phrase est que nous ne discuterons pas ici de vos goûts esthétiques ni de ce que vous devriez choisir en termes de dessin (coupe, couleur, motif…) mais uniquement de ces quelques détails qui peuvent vous permettre d’éviter une future déception due à une qualité trop faible.

Malheureusement, les deux critères les plus importants pour l’achat d’une chemise sont la qualité du tissu et celle de la coupe. Je dis malheureusement car ce sont deux critères difficiles à juger. En effet, de nombreuses marques traitent leurs tissus pour qu’ils soient agréables à la main lors de l’achat … et au bout de quelques mois le tissu devient rêche. La coupe idéale quant à elle est différentes pour tous, il est alors difficile de juger de la qualité d’une chemise grâce à elle. Cependant, il est bon de rappeler qu’il est déconseillé d’acheter une chemise dont le tissu ne vous satisfait pas pleinement à l’achat ou dont la coupe ne vous convient pas : dans les deux cas, il n’y a aucune chance que cela s’améliore après achat…

Le troisième critère important est la qualité de la confection de la chemise, et là, de nombreux indices peuvent vous aider à choisir une chemise. En effet, il y a beaucoup de détails qui signent une confection de qualité. Cependant il est fréquent que même les plus belles chemises ne les possèdent pas tous. Nous listons ci-dessous plusieurs critères qui peuvent jouer dans le choix d’une chemise, à vous de sélectionner ceux qui vous semblent primordiaux… ou dispensables !

 

i1Les hirondelles : On appelle hirondelle la pièce de renfort entre les pans avant et arrière  de la chemise. Leur rôle est purement structurel : elles empêchent la chemise de se déchirer à cet endroit. En effet, la zone est sensible et sujette aux tensions (lorsqu’on sort la chemise du pantalon par exemple). Leur présence est indispensable pour assurer à la chemise une durée de vie conséquente.

 


i3Baleines dans le col : il n’y a rien de pire qu’un col de chemise qui rebique. Pour contrer cela, il existe plusieurs parades, la plus commune est l’usage de baleines. Ces dernières restent la solution la plus efficace et la plus simple. Ces baleines sont de petites pièces en matériau relativement rigide (plastique, métal, corne…) qui peuvent être amovibles ou cousues dans le col. Dans le cas où on ne peut pas les enlever, l’avantage est l’impossibilité d’égarer les baleines, en revanche le col peut s’user prématurément (à cause des frottements lors des lavages ou du repassage). 

i4Pinces poitrine (chemise femme) : pour les femmes ayant une poitrine généreuse, outre avoir une coupe spécifique pour caser ce volume supplémentaire par rapport à une chemise homme, il faudra faire attention à la présence de pinces (tissu pincé) en dessous des seins, ceci permettra à la chemise de mieux épouser la forme du corps en enlevant le volume superflu en bas du torse et d’éviter l’effet sac à patates en dessous des seins.

 

 

Positionnement du bouton poitrine (chemise femme) : c’est un critère très important pour vous mesdames,  pour que les pans avant de votre chemise ne s’écartent pas (avec une vue sur votre soutien-gorge) lorsque vous vous asseyez ou vous penchez, il faut qu’un bouton soit présent au point de circonférence le plus grand. Certaines marques utilisent également des boutons plus rapprochés sur les chemises femme que sur celles destinées aux hommes afin d’éviter d’avoir un bâillement trop important.

Couture des boutons : la couture des boutons est un indice important du soin apporté à la confection de la chemise. Notamment, si les boutons sont déjà à moitié décousus, vous pouvez être sur(e)s que le reste de la chemise a peu de chance d’avoir été mieux traité.

i5Bouton sur la manche : voici un critère moins décisif dans le choix d’une chemise. Les chemises ont une fente au niveau du poignet. Cette fente peut- être plus ou moins longue, mais si elle l’est trop, le tissu bouffera et laissera entrevoir votre bras. Si vous ne le souhaitez pas (c’est assez inélégant pour les chemises formelles), il faudra veiller à ce que la chemise possède un bouton au milieu de cette fente pour la fermer.

 


i2Les boutons eux même : la qualité des boutons utilisés sur une chemise est beaucoup plus parlante que la plupart des critères listés ici. Les boutons en plastique signent une chemise bas de gamme, la corne en revanche se retrouve sur les plus belles chemises. Si le plastique n’est pas pénalisant en terme de longévité, il signifie en revanche souvent que le fabriquant est prêt à rogner de tout côté pour augmenter sa marge…

 

 

i7Dernière boutonnière à l’horizontale : ceci est un détail des plus dispensables, donc essentiels ! Le but d’une telle boutonnière est simplement de savoir quand on est arrivé en bas lors du boutonnage…  C’est surtout signe que le fabriquant ne lésine pas sur les différentes opérations pour proposer une chemise de qualité.

Cintrage de la chemise (bords ou pinces) : il existe une infinité de formes possibles pour une chemise. Si vous souhaitez avoir une chemise cintrée (qui épouse les formes de votre corps), vous devrez choisir entre plusieurs techniques. Les deux les plus courantes sont une réduction de tissu au niveau de la couture entre le pan avant et le pan arrière et l’utilisation des pinces dans le dos.  La première a l’avantage d’être plus esthétiques (pas de pinces visibles au milieu du dos), la seconde est préférée des puristes car elle permet d’enlever de la matière au niveau du creux des reins et épouse ainsi mieux la forme du corps.

 

 

Longueur des pans : Voici un des critères les plus essentiels lors du choix d’une chemise. En effet, la longueur des pans autorise (ou non) à porter une chemise rentrée dans un pantalon ou une jupe. Il vous faudra des pans longs (idéalement recouvrant les fesses) pour pouvoir porter votre chemise rentrée sans qu’elle ne sorte dès que vous vous asseyez.

Décalage des coutures de la manche : C’est un critère qui n’en ait pas vraiment un. En effet, si cela témoigne d’un soin réel au montage, je n’ai jamais pu constater les avantages évoqués : confort supérieur et repassage facilité (grâce à l’absence de superposition des couches de tissus, quatre à cet endroit).

 

Evidemment, tous les points ci-dessus ne sont pas des impératifs, je rappelle que le point le plus représentatif de la qualité d’une chemise est la qualité du tissu utilisé. Reste que peu de marque se donne la peine de présenter des finitions et détails soignés avec un tissu bas de gamme. Nous présenterons régulièrement sur Advel des marques et artisans qui valent le détour.

Pour les éternel(le)s insatisfait(e)s, la solution ultime est de recourir à la commande d’une chemise sur-mesure. D’autant que les artisans talentueux ne manquent pas, citons Courtot et Lucca à Paris (environ 220€ la chemise) Mary Frittolini en Italie (et en France lors de ses déplacements).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires