Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 09:58

Bien qu’aujourd’hui peu de personnes puissent imaginer un autre emplacement pour leur montre, il faut savoir que cette dernière n’a pas toujours orné le poignet des élégants. En effet, la démocratisation des montres poignet ne date que du début du XXème siècle. Avant cela, les montres étaient « à gousset » et les messieurs les portaient dans une poche.

Les montres de poches sont, il faut bien l’avouer, tombées en désuétude depuis bon nombre d’années. Le développement de montres à la taille et au poids réduits, et donc particulièrement confortables au poignet n’y est sans doute pas étranger.

Mais certains élégants font de la résistance et la montre gousset revient petit à petit sur le devant de la scène. On peut différencier deux catégories de porteurs. D’une part les « néo dandy » adeptes d’une mode passagère qui ne cherchent l’accessoire que pour mieux se différencier de la masse ; d’autre part les amateurs d’élégance classique qui voient dans la montre à gousset un objet intemporel.

Chez Advam nous nous réjouissons du retour de la montre de poche. Certes elle permet de se démarquer de fort belle façon, mais elle a à nos yeux plusieurs avantages qui lui confèrent un charme réel :

Des montres anciennes abordables

Les montres de poches vintage sont facilement trouvables et financièrement accessibles car la demande en montres gousset « basiques » (sans complication) n’est pas très forte. Ainsi vous pouvez acquérir une montre à la patine authentique pour une bouchée de pain, contrairement à la folie vintage qui s’empare actuellement des montres poignet.

Discrète et décalée

Une montre de poche présente selon nous une ambivalence agréable : d’une part elle est fort discrète puisque rangée dans une poche et d’autre part dès que vous la consultez vous sortez du lot. Discrète et décalée, n’est-ce pas la combinaison parfaite ?

Des complications accessibles

 La montre gousset a le bon goût de proposer des complications à coût raisonnable ou en tout cas beaucoup moins déraisonnable qu’avec une montre de poignet. Ainsi vous pourrez vous procurez une montre à répétitions des quarts pour moins d’un millier d’euros, chose absolument impensable pour une montre poignet de qualité.

 

b1

A gauche, un gousset Omega, l'exemple parfait de montre que l'on peut trouver aux alentours de 300€ d'occasion. Pour le même prix en neuf, il faudra vous tourner vers des maisons moins prestigieuses, comme Tissot (à droite).

 

b2

La haute-horlogerie s'intéresse aux gousset et la majorité des maisons horlogères de  renom en proposent au moins une dans leur catalogue. Ici deux exemples extrêmes : Richard Mille RM 020 à gauche (plus de 350.000€) et Bovet Ottanta à droite (environ 300.000€)

Partager cet article
Repost0

commentaires