Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 07:12

Nous sommes en plein cœur de l’automne et cela se sent : températures basses et pluies sont devenues le quotidien. C’est pourquoi j’aimerai consacrer cet article à un accessoire fort pratique : le parapluie.

Petite histoire du parapluie

Passons rapidement sur les ancêtres des parapluies, ombrelles et compagnie, pour nous concentrer sur l’histoire récente de cet accessoire.

Il se dit que le parapluie aurait été ramené d’Asie en Europe par des britanniques. Il est vrai que les Chinois semblent en avoir utilisés dès le IVème siècle. Quoi qu’il en soit, l’une des premières traces modernes du parapluie remonte aux environs de 1730 avec un artisan parisien qui eu l’idée de garnir une ombrelle d’une toile huilée pour résister à la pluie. C’est l’ancêtre direct de nos parapluies : un mat muni d’une poignée et toile pliable tendue par des baleines (le nom vient du fait que des fanons de baleines étaient utilisés à l’origine).

Au XIXème siècle, le parapluie est un objet cher et lourd ce qui le réserve à une certaine élite bourgeoise. Cependant, les personnes aisées utilisent peu cet objet comme l’explique Anaïs Bazin en 1831 : « Le bourgeois de Paris a une canne pour se donner un maintien […] Il ne craint pas la pluie, s’il vient à pleuvoir il prend un fiacre ». Ce qui explique l’expansion du parapluie c’est donc le coût excessif des fiacres qui poussent les gens ayant peu de moyens à acheter un parapluie pour se protéger, d’autant que les progrès réguliers le rendent plus léger et plus aisé à utiliser : si un mécanisme pliant a été inventé par le Français Jean Marius en 1705, c’est un Allemand, Hans Haupt, qui crée le premier tube télescopique en 1930.  

b1

Le célèbre tableau "Rue de Paris, un soir de pluie" de Gustave Caillebotte

 Quel parapluie acheter ?

C’est bien beau toute cette histoire, mais ça ne vous aide pas pour trouver le parapluie qui fera votre bonheur ! Avant de vous précipiter dans n’importe quel magasin venu dès les premières gouttes de pluie, il vous faut d’abord définir l’utilisation que vous ferez d’un parapluie. Vous êtes du genre à égarer systématiquement vos affaires, à oublier vos gants au restaurant ou votre mallette dans le métro ? Contentez-vous de modèles peu chers que vous trouverez chez Monoprix ou consorts.

Si vous êtes au contraire soucieux de vos affaires, alors une foule de possibilités s’offrent à vous ! Il vous faudra notamment choisir entre parapluie pliable ou non. Le premier est plus pratique mais plus sport et moins élégant que le second qui sera, en contrepartie, parfait avec une tenue habillée (costume par exemple). Et réjouissons nous : de nombreux artisans français proposent des parapluies de belle qualité : H20, Piganiol, Le véritable Cherbourg ou encore Ayrens, tous fabriquent en France.

Niveau tarif, comptez entre 50 et 100 euros pour un parapluie que vous garderez de nombreuses années. Evidemment, des modèles plus luxueux existent, avec des poignées fabriquées dans des matières nobles, mais à des tarifs qui les éloignent du commun des mortels…

b2

Deux exemples de parapluie Piganiol : à gauche une ligne très classique disponible avec un marge choix de couleur de toile ; à droite : un parapluie fantaisie, forme carré, toile colorée ... 

Comment prendre soin de son parapluie ?

Maintenant que vous avez lu cet article, vous avez envie d’acheter un beau parapluie. Sachez qu’il existe plusieurs astuces pour maximiser sa durée de vie :

Lors de fort vent, tenez votre parapluie par la poignée ET le haut du mat, ainsi, il n’y aura pas de risque que le mat se torde ou pire, casse.

S’il y a des rafales et que votre parapluie est manuel, n’hésitez pas à descendre un peu la toile, vous serez toujours protégé mais la tension sera moindre au niveau des baleines et de la toile.

Lorsque vous repliez un parapluie humide et que vous voulez l’égoutter, tenez le par la poignée en maintenant les baleines de votre main, ceci afin d’éviter qu’un jeu ne se crée au niveau de la fixation des baleines.

Laissez sécher votre parapluie grand ouvert pour éviter moisissure et rouille.

Enfin, n’hésitez pas à apporter votre parapluie à réparer en cas de léger (ou lourds !) soucis : fils qui se décousent, jeu apparaissant … la réparation sera bien moins chère que l’achat d’un nouveau parapluie.

Tous ces conseils m’ont été donnés par le possesseur de la boutique Simon Parapluie, sise au 56 boulevard Saint-Michel à Paris. Je recommande ce magasin à tous ; outre le choix étendu et de qualité, le propriétaire est un vrai passionné qui saura prendre le temps de vous proposer le parapluie le plus adapté à vos besoins. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Salut Pierre,<br /> <br /> J'ai repris tes quelques conseils de fin d'article dans mon billet, j'espère que tu n'y vois pas d'inconvénients.<br /> <br /> http://www.expresslook.fr/bien-choisir-parapluie/<br /> <br /> N'hésite pas à me contacter directement si ça pose soucis.<br /> <br /> À bientôt !
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Merci de me le signaler, c'est une délicate attention. Il n'y a bien sûr aucun soucis !<br /> <br /> <br /> Félicitation pour le site Expresslook et pour l'article sur les Parapluies, très documentés et intéressants !<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Pierre<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Merci pour cet article, très instructif !<br /> la parapluie est un accessoire trop souvent oublié sur les sites traitants d'élégance masculine ...<br /> <br /> <br />
Répondre