Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 08:00

Il y a peu d’architectes connus du grand public. Demandez autour de vous, qui peut vous citer trois ou quatre noms différents ? Néanmoins, une personne sort du lot : Le Corbusier. Très connu pour ces réalisations architecturales mais également pour les objets d’ameublement qu’il a conçu, Le Corbusier, de son vrai nom Charles-Édouard Jeanneret-Gris, est né suisse en 1887.

Influencé par son père horloger, il commencera des études de graveur ciseleur avant de s’orienter vers l’architecture en 1904 et conçoit sa première villa la même année. Il travaille ensuite pour l’architecte Auguste Perret à Paris où il apprend la technique du béton armé puis pour Peter Behrens où il rencontre Ludwig Mies Van Der Rohe et Walter Gropius. Les années précédant la première guerre mondiale verront  Charles-Edouard Jeanneret voyager à travers l’Europe de l’est d’où il ramènera nombre d’idées et forgera sa conception de l’architecture.

b1

Les débuts et les premières villas

Dès 1917 Le Corbusier ouvre un atelier d’architecture à Paris. Artiste complet il peint beaucoup et avec son ami Amédée Ozenfant il fonde le purisme, forme évoluée du cubisme. Le début des années 20 voit l’apparition de son pseudonyme Le Corbusier, inspiré semble-t-il du nom de ses ancêtres cathares et l’architecte s’associe avec son cousin Pierre Jeanneret. Leur collaboration va donner naissance à un nombre important de villas dont les plus connues sont certainement les villas Stein et Savoye, toutes deux livrées en 1929.

b2

Maquette de la villa Stein

L’unité d’habitation

La crise de 1929 va pousser Le Corbusier à réfléchir à des solutions d’habitations novatrices. Notamment il prône la verticalité avec des projets d’ « immeuble-villas » ou de « village vertical ». Mais c’est surtout les besoins de reconstruction après la seconde guerre mondiale qui vont lui permettre de développer ses idées. Il construira en tout cinq « unités d’habitation » dont la première à Marseille : la Cité radieuse. Les proportions de l’unité d’habitation sont calculées à l’aide du nombre d’Or et de la suite de Fibonacci. Ainsi, Le Corbusier espère faciliter l’atteinte du bonheur pour les occupants grâce aux dimensions harmonieuses des logements.

L’autre idée forte de Le Corbusier est d’intégrer la vie de quartier au cœur des logements. Ainsi des centres commerciaux sont prévus à l’intérieur des unités d’habitation. Les toits sont également utilisés pour créer des espaces de plein air (piste d’athlétisme, cour d’école …). L’ensemble le plus imposant que Le Corbusier s’est vu commandé est situé à Firminy. Il devait regrouper un stade, une maison de la culture, une église et une unité d’habitation. Malheureusement, la mort de l’Architecte en 1965 empêchera le projet d’arriver à terme.

b3

La cité radieuse de Marseille 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Ce fut un grand architecte qui est une source d'inspiration perpétuelle pour nombre d'architectes. On ne peut qu'admirer son esprit novateur, sa rigueur et ses œuvres.
Répondre
G
<br /> Bonjour,<br /> <br /> Si vous souhaitez en savoir plus à propos de la cité Frugès de Le Corbusier et de ses habitants, je suis à l'initiative d'un projet concernant la mémoire de ce quartier atypique :<br /> <br /> http://lamachineahabiter.com/<br /> <br /> N’hésitez pas à laisser un commentaire.<br /> <br /> <br />
Répondre