Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 12:28

Bien qu’apparu il y a près d’un siècle et ayant existé moins d’une quinzaine d’années, l’école du Bauhaus peut se targuer d’avoir posé les principes de l’architecture et du design modernes.

Créée en 1919 par Walter Gropius à Weimar en Allemagne, l’école du Bauhaus (maison de la construction en allemand) présente une vision novatrice de la création en prônant une pensée transverse à plusieurs domaines artistiques : l’architecture, la peinture, le design, la photographie …

Le Bauhaus (nom complet : Das Staatliche Bauhaus Weimar) est né de la réunion de deux écoles : l’école des Arts et Métiers de Weimar et l’Académie des Beaux Arts de Weimar. Gropius jugeait que la distinction entre les beaux arts et l’artisanat était caduque, ainsi l’art et l’architecture devaient s’adapter à l’industrie. Une création réussie devait allier esthétique et fonctionnalité. Gropius voulait que tous les corps de métiers lié au bâtiment travaillent en harmonie. C’est pourquoi le Bauhaus proposait des ateliers de sculpture, de peinture, d'architecture mais aussi des cours d'arts décoratifs, de typographie, d'arts appliqués, … Et même un atelier dance (pour initier les élèves au mouvement).

Fondamentalement pluridisciplinaire, la formation s’axe autour de deux thèmes : la forme et la matière. Pour chaque atelier, un maître artisan (Werkmeister) et un artiste, maître de la forme (Formmeister) encadrent les étudiants. L’objectif de l’enseignement est de lier la fonction et l’esthétique, l’art et la technique. Les formes géométriques pures sont préférées et toute ornementation inutile écartée pour favoriser la fonctionnalité. Parmi les professeurs et élèves célèbres ayant participé à l’aventure du Bauhaus, on retrouve certains des artistes, architectes ou designers les plus connus du XXème siècle : Walter Gropius, Mies Van Der Rohe, Marcel Breuer, Vassily Kandinsky, Paul Klee, Johannes Itten, Max Bill ou encore le peintre Jacques Germain, seul français à avoir suivi l’enseignement du Bauhaus.

Les préceptes du Bauhaus sont très humanistes. L’homme est placé au centre des créations. Rien d’étonnant donc à ce que les idées socialistes se retrouvent parmi les professeurs et élèves. L’école multiplie les prises de positions politiques et le Bauhaus sera vivement critiqué par la bourgeoisie et les conservateurs après la réalisation d’une statue en hommage aux ouvriers assassinés ; le Bauhaus sera jugé « sympathisant bolchevique », ce que ne peut tolérer l’extrême droite qui gagne les élections du land de Thuringe en 1924. Le Bauhaus sera contraint de déménager l’année suivante ; plusieurs villes se portent candidates pour accueillir l’école et c’est Dessau qui est choisie. Le manque de logements dans cette ville permet au Bauhaus d’y construire son propre bâtiment. Tous les aménagements de l’édifice (peinture, mobilier …) seront réalisés par les ateliers du Bauhaus. Le bâtiment est hyper fonctionnel et profondément novateur pour l’époque puisque la façade est entièrement  vitrée (c’est une des premières mondiales pour un édifice permanent).

 

b1

Le Bauhaus de Dessau et sa façade vitrée.


Walter Gropius va quitter la direction du Bauhaus en 1928 et laissera sa place à Hannes Meyer qui démissionnera à son tour à peine deux ans plus tard. C’est Mies van der Rohe, le célèbre concepteur du pavillon allemand de l’exposition universelle de Barcelone (1929), professeur au Bauhaus qui lui succédera. Ce dernier devra faire face à la montée du Nazisme dont la volonté de canalisation des pensées était opposée aux convictions défendues par le Bauhaus. L’école sera contrainte de déménager une deuxième fois en 1932 et s’installera à Berlin dans une usine désaffectée. Mies Van Der Rohe obtiendra des nazis le droit de continuer l’enseignement du Bauhaus à condition que celui-ci se transforme en école artistique privée. Cependant, Mies Van Der Rohe, en accord avec le corps professoral considèrera que le Bauhaus ne peut continuer dans ces conditions et cette atmosphère et l’école fermera définitivement ses portes en 1933.

Néanmoins, les professeurs et élèves répandront leurs enseignement et idées autour du monde. Plusieurs professeurs du Bauhaus partiront vers les Etats Unis. 17 élèves construiront ce qui est considéré comme l’une des plus importantes concentrations de constructions du style Bauhaus à Tel Aviv. Surtout, l’industrie a parfaitement compris l’intérêt de fusionner art et production comme le prône le Bauhaus : ce qui est beau se vend mieux.

Malgré une histoire particulièrement courte et agitée, le Bauhaus, en valorisant la pureté formelle et la simplicité d’usage aura marqué d’une empreinte profonde les créations artistiques et industrielles du XXème siècle et continu à trouver un écho indéniable dans les créations actuelles. 

 

b2

L'esprit du Bauhaus se retrouve dans les créations graphiques de l'école : à droite, le logo du Bauhaus et à gauche une affiche de 1923.

 

 b5

Deux créations du Bauhaus : la lampe WG24 attribuée à Wagenfeld et Jucker et le fameux fauteuil Wassily de Marcel Breuer.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Bonjour messieurs,<br /> <br /> Merci pour vos encouragements !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Bonjour, félicitation pour votre article ! Je suis votre article de temps en temps et j'aime beaucoup cet article il est à la fois complet, clair et suffisemment concis pour ne pas devenir<br /> ennuyeux. Bref, félicitations !<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> J'adore ! Comme quoi, rien n'est inventé de nos jours ...<br /> <br /> <br />
Répondre