Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 21:38

La cravate est un accessoire masculin qui n'admet pas l'erreur ou l'approximation. Certains pourraient parler des heures des avantages des différents types de noeuds (oui, ils en existent plusieurs, et oui, on ne choisit pas son noeud au hasard) ; d’autres préfèrent se ridiculiser. Voici les pires fautes de goût associées aux cravates :

 

Cravate fine

La cravate fine est une abomination. Point. Fin de la discussion. La seule « cravate fine » acceptable est le bolo à condition de respecter quelques conditions :

-vous habitez au texas,

-vous portez des bottes et un chapeau de cowboy,

-votre garde robe est composée de chemises à carreaux, jeans délavés et gilets en cuir.

b1

Oui (si vous habitez au texas) / Non (même si vous habitez au texas)

 

Les cravates à motifs fantaisie

La cravate à motifs ridicules est le cadeau préféré des enfants lors de la fête des pères.

Si c’est un cadeau de votre fils (vous n’en avez pas acheté une de vous même ?) c’est un constat d’échec : vous n'avez pas réussi à transmettre un minimum de bon goût à votre progéniture.

Le mal étant fait, comment vous en sortir quand le responsable vous demandera de porter son « cadeau » ? La réponse est simple : prévoyez une cravate de rechange dans votre sac, vous l'enfilerez dès que vous serez sorti de chez vous. N’oubliez pas de remettre votre « cadeau » avant de rentrer à la maison le soir.

 b2

Le genre de motif à éviter. 


L'accumulation des motifs

Les cravates rayées sur chemise rayée sont une des causes avérée de problèmes oculaires graves chez les cadres. La prévention est pourtant simple : ne JAMAIS porter ensemble deux pièces vestimentaires ayant des motifs (pois, rayures, …) différents.

Non, pas de photos, comment feriez-vous pour lire Advam si vous deveniez aveugles ?

 

La cravate trop courte (ou trop longue)

Vous ne travaillez pas dans un cirque ? Vous savez faire un nœud de cravate ? Alors portez votre cravate à la bonne longueur ! Ah, petite astuce : si la pointe de la cravate ne tombe pas sur votre boucle de ceinture, vous avez le droit de refaire votre nœud.

b3

Trop court ... et trop long. 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Merci pour tous ces conseils !
Répondre
T
<br /> L'homme élégant doit savoir quand porter une cravate et quand la laisser dans la penderie, l'habillement devant impérativement tenir compte du contexte.<br /> <br /> Il est évident que ce simple bout de tissu peut être perçu par certains comme l'apanage des gens hautains ; la diplomatie impose parfois des compromis (je pense notamment aux cadres travaillants<br /> dans certaines entreprises publiques).<br /> <br /> Cependant je ne pense pas que l'absence de cravate rende le porteur de costume plus à l'aise, et en tout cas ce n'est pas l'impression qu'il m'en donne. Au contraire, l'homme portant costume et<br /> cravate de bonnes coupe et facture et étant à l'aise dans cette tenue me donnera une impression d'aisance et d'élégance bien supérieure à celle de celui ayant cédé à la facilité de l'absence de<br /> cravate.<br /> <br /> Je suis par ailleurs d’avis qu’en matière d’élégance trop est mieux que pas assez, puisque le concept d’excès n’a pas de sens vis-à-vis de l’art sartorial.<br /> <br /> Enfin, je trouve dommage, mais néanmoins concevable, que le port d’un accessoire aussi commun qu’une cravate nuise à la communication entre deux personnes. Ceci dit, au porteur de convaincre par la<br /> parole, et si son auditeur reste buté avec pour simple excuse le port d’une cravate, c’est que cette personne ne vaut pas le temps perdu à discuter avec elle.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Le non-port de la cravate est-il acceptable ?<br /> Ne vaut il pas mieux paraitre décontracté (qui peut montrer une certaine forme d'aisance) que trop classe ?<br /> De plus, le port d'une cravate peut instaurer des barrieres ou une hierarchie nuisible à toutes sociabilisations !<br /> <br /> <br />
Répondre