Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:11

 

Le break de chasse est une espèce à part dans la faune automobile. En effet, il est un croisement entre le coupé et le break, autrement dit entre une voiture de célibataire par excellence et l’archétype de la voiture familiale. Peut-être vous demanderez vous pourquoi un tel croisement ? Et bien son nom nous donne la réponse : pour la chasse (à l’origine).

En effet, les gentlemen pratiquant l’art de la chasse ont besoin de place dans le coffre de leur voiture pour entasser les fusils, les tenues spéciales et parfois le gibier. Doivent-ils pour autant abandonner les courbes et les performances de leurs coupés sportifs ? La réponse est évidemment non et de nombreux break de chasse ont vu le jour depuis l’invention de l’automobile.

A l’origine, un break de chasse est un modèle basé sur un coupé auquel on a greffé un coffre à hayon, soit en langage plus technique, une carrosserie automobile bicorps fermée par un toit rigide fixe. Voici quelques breaks de chasse :

b1

Le premier break de chasse fut américain. Présentée en 1954 la Chevrolet Nomad était un concept car basé sur le chassis de la Corvette. Le concept déboucha sur une production en série et un peu plus de 22.000 exemplaires de Nomad furent vendus entre 1955 et 1957.

b2

Aujourd’hui, de nombreuses voitures reprennent une forme proche de celle d’un break de chasse, l’une des plus connues est le coupé BMW Z3. Basé sur le roadster Z3, il en reprend le châssis et le moteur.

b3

Beaucoup de breaks de chasse furent proposés par des carrossiers indépendants notamment sur des Jaguar et Aston Martin. Ici une Jaguar XJ rallongée par Lynx (en haut) et une Aston Martin tranformée par Radford.

b4

Porsche a également connu de nombreuses conversions. Ici sur une base de 944 (en haut) et en bas, une version de Techart sur une base de Cayman.

b5

L’une des raisons de l’aura qui entoure les breaks de chasse est le nombre de créations uniques ou à diffusion très réduite réalisées par des carrossiers à la demande de riches particuliers, je pense notamment aux réalisations nommées Venice sur base de Ferrari 456 que le Sultan de Bahreïn à commandées à Pinninfarina.

b7

Aujourd’hui, les breaks de chasse reviennent dans des déclinaisons encore plus sportives, encore plus luxueuses. Ferrari a récemment présenté sa FF (pour Four Four : 4 places, 4 roues motrices, en haut sur l'image) et Bentley a décliné sa Continental GT en une version break, la Flying Star. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> J'ai toujours eu des sentiments contradictoires sur les breaks de chasse ... Certes leurs lignes sont élégantes mais ils me font souvent penser à des corbillards ...<br /> <br /> <br />
Répondre